Les porte-clés dits “Bourbon” auxquels nous nous intéressons dans le catalogue sont des modèles fabriqués par les Éts Bourbon, à la demande d’une organisation dans un but de communication, au cours des années 50 à 80, disposant d’un décor interne en relief ou inclus.

Attention, la boucle dite “Bourbon” n’est pas gage d’un porte-clés Bourbon car elle est facilement transférable.

Compte tenue de la multitude de modèles produits, il est possible de les définir et les classer de diverses manières. Ici il s’agit de présenter les porte-clés Bourbon et ceux qui leur ressemblent de près ou de loin pour de ne plus les confondre.

Cet article descriptif parsemé d’exemples s’adresse donc aux néophytes et à tous ceux qui recherche une aide à l’identification de porte-clés.

1 – Les Bourbons
1.1 – Les Bourbon reliefs
1.2 – Les Bourbon inclusions
1.3 – Les Bourbon liquides
1.4 – Les Bourbon mobiles
2 – Les autres fabrications des Éts Bourbon
2.1 – Les Bourbon plats
2.2 – Divers
3 – Les autres porte-clés
3.1 – Les blocs
3.1.1 – Les résines plats
3.1.2 – Les résines à inclusion
3.1.3 – Les blocs plats
3.1.4 – Les blocs reliefs
3.2 – Les emboîtés
3.2.1 – Les emboîtés plats
3.2.2 – Les emboîtés à inclusion
3.2.3 – Les emboîtés à relief
3.2.4 – Les emboités à liquide

1 – Les dits “Bourbon”

Les modèles présentés dans ce chapitre sont référencés dans le catalogue.

1.1 Les Bourbon reliefs

Les porte-clés “Bourbon reliefs” ou “Bourbon en volume” disposent d’éléments en relief à l’intérieur de la médaille.

Ils sont composés de deux parties en plexiglas, accouplées en fin de fabrication. Soit ces deux parties sont symétriques, la tranche présente discrètement la jointure. Soit elles sont emboîtées, un disque vient s’emboiter dans la médaille et un cercle de jointure est alors faiblement perceptible sur une face.

Les reliefs sont aussi visibles par les tranches des médailles.

La composition est créée sur chacune des deux parties séparément. Les reliefs sont réalisés par soustraction de matière. Les décors sont peints ou imprimés. La conception se fait par couches successives de peinture et d’usinage, selon le nombre de couleurs et de formes.
Les deux parties sont assemblées en fin de processus.

Pour le modèle JOB (réf. JOB01) la composition a pu être réalisée ainsi :
Pour l’avers, les textes et le contour du blason ont été creusé. Les peintures argent et or ont été appliquées. Un abrasion de la surface plane avec le surplus de peinture est effectuée pour que seule la partie creuse soit couverte par la couleur. Le rouge est appliqué, puis le blanc.
Pour le revers, le saint Christophe est creusé, peint en or. La surface plane est meulée pour enlever les débords de peinture. Le noir est appliqué.
Le disque est emboité dans la partie principale.

1.2 – Les Bourbon inclusions

Les porte-clés “Bourbon à inclusion” disposent d’un objet ou de matières à l’intérieur ou bien encastrés. Ils peuvent, ou non, disposer d’autres éléments en relief tel que détaillés précédemment.

Les éléments inclus sont soit pris au piège dans une résine, soit enfermés entre deux parties de plexiglas emboitées. Dans ce dernier cas ils peuvent être mobile ou non.

Références CEL05, COR30 et CAS83.

Dans cet exemple, l’échantillon de Célamine (réf. CEL05) est positionné dans la médaille comme dans une boîte qui est refermé par un rectangle de plexiglas. Pour la farine mobile Corine (réf. COR30), la poudre est insérée par un petit orifice similaire aux modèles à liquide, après assemblage des deux parties de la médaille. La boussole est encastré au revers du Castolin (réf. CAS83).

1.3 – Les Bourbon liquides

Les porte-clés “Bourbon à liquides” ou “Bourbon à bulle” ont un espace à l’intérieur de la médaille qui contient un liquide. Ils peuvent disposer d’éléments en relief en plus du contenant du liquide.

Le liquide est souvent coloré ou bien son contenant prend une couleur translucide pour s’accorder avec le thème (rouge pour une bouteille de vin, ambre pour un bidon d’huile, etc.).

La fabrication de ces modèles est similaire à celle des Bourbon reliefs. Une fois les deux parties assemblées, le liquide est injecté via un petit orifice qui sera ensuite rebouché. L’espace n’est pas entièrement comblé de liquide de manière à laisser un peu d’air qui donne cet aspect de bulle et permet le mouvement. Le trou cylindrique est discret mais observable sur tous ces modèles.

Références DUB02, SUZ09, EVI03 et SUP10.

1.4 – Les Bourbon mobiles

Les porte-clés “Bourbon mobiles” ou “Bourbon mouvants”, sont similaires aux modèles à liquide, avec en plus un ou plusieurs éléments qui bougent dans le liquide, à l’intérieur de la médaille. L’air enfermé facilite le déplacement de l’objet pour créer une animation.

La fabrication de ces modèles est similaire à celle des Bourbon liquides. Les éléments qui se déplacent sont intercalés entre les deux parties de la médaille lors de l’assemblage. Le petit orifice de remplissage du liquide est également présent.

Références NOV01, EVI32, BAR12 et BER24.

Sur le modèle Evian, Sport nautiques (réf. EVI23), l’animation consiste en un petit objet rectangulaire, sur lequel figure un cygne, qui se déplace dans le liquide à l’horizontale devant un lac imprimé en arrière-plan. L’orifice de remplissage du liquide est à peine visible sur la droite de la zone de déplacement.

2 – Les autres fabrications des Éts Bourbon

Les modèles qui suivent ne sont pas référencés dans le catalogue.

2.1 – Les Bourbon plats

Pour les “Bourbon plats”, deux parties en plexiglas sont accolées pour former la médaille. Avant assemblage, le visuel est imprimé à l’envers (comme s’il été vu dans un miroir) sur la face interne. De de sorte qu’il apparaisse à l’endroit lorsqu’on le regarde au travers de la face externe. Pour ne pas voir le visuel à l’envers de l’autre côté peut être ajouté un couche de couleur par dessus le visuel. Ainsi les deux parties peuvent être décorées.

La composition ne dispose par d’éléments en relief. L’ensemble des décors se retrouve au centre de la médaille. En la regardant sur le côté, on distique les deux parties enfermant la surface plane des impressions.
Parfois des coordonnées sont gravées ou imprimées à l’extérieur de la médaille, cela n’en fait pas pour autant des modèles avec reliefs.

Sur le modèle Cycles Mercier la composition a été imprimé sur le côté intérieur d’une seule partie. Puis les deux parties ont été assemblées. Le cycliste est tourné vers la droite sur l’avers se retrouve vers la gauche sur le revers. Le texte devient lui illisible.
Sur le modèle butane propane elf, les textes et le logo ont été imprimés sur la face interne des deux parties de la médaille. L’une de ces face a été recouverte de couleur blanche. Les deux parties ont été assemblées. L’arrière-plan blanc permet ainsi de ne pas voir le visuel du côté opposé par transparence.

2.2 – Divers

L’entreprise Bourbon a également confectionné des modèles comme ceux décrits dans les prochains chapitres ainsi que des modèles divers et variés tels que des objets miniatures en trois dimensions, des gadgets, etc.
Certains disposent de la fameuse boucle Bourbon.

Quelques mètres enrouleurs ont un disque relief sur le côté. Ces versions dérivées des Bourbon reliefs ne sont pas encore listés dans le catalogue.

3 – Les autres porte-clés

Comme tout porte-clés n’est pas un modèle dit “Bourbon”, voici en détails tout ce qu’il ne sont pas, de près ou de loin.

3.1 – Les blocs

3.1.1 – Les résines plats

Ces modèles en résine sont formés d’un seul tenant. La matière est de couleur ambre translucide.

Le décor peut être imprimé sur une ou plusieurs feuilles transparentes ou de couleur, incluse dans le bloc. On distingue les bords de ces feuilles de support. Dans les Bourbon, les textes et décors sont imprimés.

3.1.2 – Les résines à inclusion

Ils sont de même conception que les précédents. La médaille contient un objet en relief ou un véritable échantillon, inclus dans la matière.

Ils peuvent constituer de faux amis aux Bourbons à inclusion comme pour ce modèle Carbone Lorraine (réf. CAR01) à gauche et un homologue résine à droite.
Pour le Bourbon, le charbon électrique est inclus dans une demi partie en résine. Le texte et logo sont imprimés à l’intérieur de la seconde partie en plexiglas.
Pour le résine, les textes et le logo sont imprimés sur des feuilles transparente rectangulaires que l’on distingue. Celles-ci et le charbon électrique sont positionnés dans la matière avant son durcissement.

3.1.3 – Les blocs plats

Ils comprennent une composition interne imprimée sur la matière ou sur une feuille placée au milieu de deux parties en plastique ou plexiglas.

3.1.4 – Les blocs reliefs

Sans être en résine, quelques porte-clés se rapprochent beaucoup des caractéristiques des Bourbon, avec deux partie en relief accolées.

Par exemple les modèles de ce fabricant disposent d’un relief monochrome or ou argent très reluisant devant un arrière-plan de couleur unie variable. La médaille est incurvée et relativement fine sur les bords. La boucle d’origine présente la marque “Kabo Sthim”. Les effigies les plus souvent rencontrées sont Addo, Facit

3.2 – Les emboîtés

3.2.1 – Les emboîtés plats

Ce sont les porte-clés les plus simples. Presque tous les fabricants en ont confectionné. Une partie est emboitée dans l’autre. Une feuille de papier, de carton ou de plastique avec le décor imprimé est enfermée.

La jointure est visible et la matière souvent en plastique simple.

3.2.2 – Les emboîtés à inclusion

Sur le même principe que les précédents, ils enferment des objets, matières, ou échantillons. Le contenu peut être fixe ou mobile.

3.2.3 – Les emboîtés à relief

Les modèles de cette catégorie sont ceux qui peuvent être le plus facilement confondus avec les Bourbon relief. Quelques fabricants comme Decat ou Courtois ayant réalisé des exemplaires très approchants.

Quelques exemples courants : emblème et cyclo VéloSolex, France lubrifié par Mobil, grues Potain, Vache qui Rit, Jeanne d’Arc, etc.
D’autres sont des homologues à des Bourbon car ils reprennent de surcroît la composition et les couleurs : bornes VéloSolex (similaire à VEL02), garages Peugeot Total (similaire à PEU02), etc.

3.2.4 – Les liquides et mobiles

Deux parties en plastique sont scellées pour enfermer un liquide. Au-delà de simples mignonnettes, ils peuvent contenir des éléments mobiles à l’intérieur.